Fernand Gagnon reporter et rédacteur en chef du quotidien Le Nouvelliste de Trois-Rivières 

39,95 $

Essai de 426 pages

Format : 6 x 9 pouces

Environ 100 photographies noir et blanc

Couverture couleur, reliure souple

ISBN 978-2-89634-496-3

Les propos de Max (1964 -1965) suivis de Propos du rédacteur en chef du quotidien Le Nouvelliste

Un premier volet de ce livre regroupe des textes rédigés sous le pseudonyme de Max, diminutif de Maxence, billettiste au quotidien Le Nouvelliste. Un deuxième volet réunit une sélection des textes que Fernand Gagnon rédige et signe de son nom ou tout simplement de ses initiales FG. Durant la période 1964 1965, le rédacteur en chef du Nouvelliste produit de nombreux textes d’opinion en lien avec l’actualité régionale, nationale et internationale. Et du nombre de ces articles, soixante et un textes, au sujet entre autres de la cité trifluvienne, de la politique, du journalisme, des arts et des lettres ont été recueillis pour les joindre aux propos de Max.

Relire les propos de Max et les écrits de Fernand Gagnon, c’est revisiter notre histoire régionale, au temps de la Révolution tranquille chez nous, au commencement de la rénovation urbaine, à l’époque du grand projet d’un pont sur le Saint-Laurent, aux premiers jours de la création d’un parc industriel et portuaire en face de Trois-Rivières ; c’est découvrir à rebours le miracle de la fabrication d’un journal quotidien, en ces temps encore héroïques ; c’est se remémorer la somme colossale des efforts chaque jour recommencés alors, pour produire Le Nouvelliste ; c’est rappeler à la mémoire les réflexions d’un journaliste de la presse régionale qui a magnifiquement personnifié son époque.

 

  • Gagnon, Pierre

    Pierre Gagnon, fils cadet de Fernand Gagnon, avocat depuis 1988, diplômé en droit civil et en common law, détenteur d’une maîtrise en droit de l’université York (Osgoode Hall Law School), membre du barreau, au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique, diplômé au deuxième cycle en traduction, diplômé au troisième cycle en communication et en pédagogie universitaire, partage dans ce livre, le fruit de ses recherches au sujet des écrits de son père journaliste, menées dans divers fonds d’archives et dans les pages du quotidien Le Nouvelliste. Il est l’auteur de l’avant-propos et des annotations d’accompagnement de cet ouvrage.

    Autre(s) oeuvre(s) de l'auteur
  • Gagnon, Fernand

    Fernand Gagnon, né à Trois-Rivières le 4 septembre 1913, poursuit dans sa ville natale une longue et fructueuse carrière de journaliste au quotidien Le Nouvelliste, d’abord en tant que reporter, à ses débuts en 1939, avant d’occuper diverses fonctions dans l’entreprise de presse trifluvienne, dont celles de chroniqueur aux affaires judiciaires et municipales, courriériste parlementaire à Québec pour Le Nouvelliste, chef des dépêches, chef du service des nouvelles, rédacteur en chef et gérant de la rédaction, directeur de la publicité, et directeur-gérant du journal, assumant durant quelque trois années la direction générale du quotidien trifluvien. Il est décédé le 17 juillet 1988.

    Autre(s) oeuvre(s) de l'auteur

Rédigez votre propre commentaire

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer